mon profil
je suis diabétique
  • diabétique
  • proche d’un diabétique
avec un diabète de type 1
  • diabète de type 1
  • diabète de type 2
  • diabète gestationnel
adulte
  • adulte
  • adolescent
valider

Les déchets d'activité de soins à risque infectieux (DASRI)

Les déchets piquants ou coupants, les bandelettes de contrôle glycémique et les bandelettes utilisées pour rechercher le sucre et l’acétone dans les urines sont appelées “DASRI”, c’est-à-dire “déchets d'activité de soins à risque infectieux”.

Quelle est la réglementation concernant les déchets de soin à risque infectieux (appelés DASRI) : seringues usagées, aiguilles pour stylos, etc. ?

Votre responsabilité

Conformément au Code de la Santé Publique, vous êtes légalement responsable de la production de ces déchets, mais aussi de leur élimination.

Où les jeter ?

Depuis 2003, la législation indique que les personnes en automédication doivent jeter leurs DASRI dans une boîte jaune normalisée.

Ce sont des emballages portatifs à usage unique (capacité < 10L). Ils sont équipés d’une fermeture provisoire et d’une fermeture définitive (quand l’emballage est plein). On les appelle aussi “collecteur “ou “boîte à aiguilles”. Ces emballages existent également en version “mini” (capacité 0,5L). 

Ces collecteurs sont disponibles gratuitement en pharmacie, sur simple présentation d'une ordonnance. 

Il est formellement interdit d'utiliser tout autre récipient que ces boîtes jaunes. Par conséquent, n'utilisez jamais de boîtes de conserve, de bouteilles en verre ou en plastique, etc.

Le délai de stockage est régulé. Il ne doit pas dépasser trois mois et une quantité maximale de 5kg/mois.

Lorsque les collecteurs sont pleins, il est interdit de les jeter dans une poubelle normale ou dans la nature ! Ce sont des déchets ménagers spéciaux. Leur collecte, leur traitement et leur élimination requièrent des précautions particulières.

Il existe plusieurs modes de collecte ou de dépôt

  • La pharmacie.
  • Collecte via la déchetterie (avec remise d’un bordereau de réception en échange).
  • Les locaux spécifiques mis à disposition par les collectivités ou les centres de pompiers.

Sachez que c’est au maire d’informer ses administrés des conditions d’élimination des DASRI.

Pour connaître le dispositif le plus proche de chez vous, contactez en premier lieu la mairie de votre domicile et les associations de patients diabétiques.
Au besoin, contactez la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) ou l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

print
01_SanofiD_Hub_0303_1

01_SanofiD_Hub_0303_1