L’insuline est une hormone libérée au cours de la digestion afin d’abaisser la quantité de sucre dans le sang.

Elle est produite par les cellules bêta du pancréas (un organe situé sous l’estomac) et contribue à faire passer le sucre (glucose) dans les cellules de l’organisme. Les cellules se servent du glucose ensuite comme source d’énergie pour réaliser différentes fonctions quotidiennes.

Il faut obligatoirement associer un traitement par insuline et une autosurveillance glycémique.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses préparations d’insuline.

On distingue :

  • Les insulines lentes dites basales : le début de leur action se fera 1 à 4 heures après l’injection selon les différentes marques. Elles servent à couvrir essentiellement les besoins de base en insuline (c’est-à-dire en dehors des repas) tout au long de la journée.
  • Les insulines rapides : elles permettent d’obtenir un effet rapide au moment des repas. Leur action débute immédiatement ou 15 minutes après l’injection.
  • Les insulines pré-mélangées (mélange d’insuline lente et d’insuline rapide en proportion fixe) : elles permettent d’obtenir une action rapide (15 à 30 minutes) mais également une action prolongée dans le temps (12 à 16 heures). De nombreux schémas thérapeutiques associant plusieurs insulines dans des combinaisons variées sont disponibles et prescrits

Il existe plusieurs voies afin d'administrer l'insuline :

  1. La voie sous-cutanée (sous la peau).
    L'injection sous la peau est la plus employée. Elle se fait soit à l'aide :
    • de seringues (remplies d'insuline prélevée dans un flacon)
    • de stylos à insuline pré-remplis d’insuline (rechargeables ou jetables)
    • d'une pompe à insuline sous-cutanée externe

    À chaque nouvelle injection, une nouvelle aiguille stérile.
    À chaque personne atteinte du diabète son stylo à insuline.

  2. La voie intraveineuse (dans les veines).
    C'est le mode d'administration utilisé par le personnel médical dans les situations d'urgence.

  3. La voie intrapéritonéale (dans l'abdomen).
    On implante dans la cavité abdominale une pompe à insuline.

Plusieurs stylos ou pompes à insuline sont proposés :

  1. Le stylo à insuline

    Le stylo à insuline a remplacé la seringue, qui a été pendant plusieurs années le seul moyen de réaliser des injections d’insuline. Le stylo à insuline supprime l’étape du remplissage de la seringue et simplifie la pratique de l’injection.
    Le stylo à insuline comprend les éléments suivants :
    • Un support d'aiguille
    • Une cartouche d'insuline
    • Un dispositif permettant de sélectionner la dose et de déclencher l'injection. Il s'agit le plus souvent d'un bouton-poussoir.

  2. La pompe à insuline

    Ce système permet de délivrer de l’insuline de manière continue tout au long de la journée et de faire des ajouts avant chaque repas.

    La pompe à insuline sous-cutanée externe :
    C’est un petit appareil externe que l’on accroche à l’aide d’une ceinture. Il est relié à un tuyau (cathéter) se terminant par une aiguille insérée sous la peau. L’aiguille doit être changée tous les trois jours. Ce système est souvent efficace pour obtenir un bon équilibre du diabète.

Pour une bonne conservation, il faut :

  • Avant l’ouverture, conserver l'insuline au réfrigérateur à une température maintenue entre +2°C et +8°C. Attention : il ne faut pas congeler l'insuline.

  • Après la première utilisation, conserver l’insuline entamée à température ambiante (25°C - 30°C selon les insulines) dans son emballage – flacon ou dans le stylo avec son capuchon. Le délai de conservation est en général de 4 semaines maximum à l'abri de la lumière et d’une chaleur excessive.

  • Reportez-vous à la notice de votre insuline.
    Le délai exact de conservation de votre produit est indiqué sur la boîte de votre médicament. N'utilisez jamais l'insuline au-delà de la date de péremption.

 

Les injections peuvent être réalisées dans le ventre, les cuisses, les fesses ou les bras.

ou s'injecter l'insuline ?

Pour chaque horaire d’injection, il est recommandé d’utiliser la même zone (bras ou cuisses…), tout en variant les points d’injection afin d’éviter les réactions locales de la peau (creux, bosses qui disparaissent avec le temps).

Schéma explicative du diabète

L’insuline permet à l’organisme de transformer le glucose (sucre sanguin) en énergie, qui lui sert de carburant. Après avoir mangé, la glycémie (taux de glucose dans le sang) augmente. L’insuline permet au glucose de pénétrer dans les cellules. Celles-ci transforment ensuite le glucose en énergie qui peut être utilisée ou stockée pour une utilisation ultérieure en cas de besoin.

Sans insuline, l’organisme est incapable d’utiliser ou de stocker le glucose, qui reste alors dans la circulation sanguine.

Il existe de nombreuses manières d’injecter de l’insuline, à l’aide d’un flacon et d’une seringue, d’un stylo pré-rempli jetable, d’un stylo réutilisable et d’une cartouche ou encore d’une pompe externe ou implantable.

À DÉCOUVRIR AUSSI :

Activité physique

Mesures diététiques et hygiène de vie

Mesures diététiques et hygiène de vie
 
médicaments

Les antidiabétiques oraux

Les antidiabétiques oraux
 
Traitements injectables

Les traitements injectables

Les traitements injectables
 
Boite jaune pour les déchets de soins à risque infectieux

Soins à risque infectieux (DASRI)

Soins à risque infectieux
 
L'insuline dans l'organisme

L'insuline dans votre organisme

L'insuline dans votre organisme